Se connecter

Vous n'avez pas de compte ?

Téléphone : 450 934 7700

Ortholaval

Ortholaval vous souhaite une joyeuse Halloween!

450.934.7700

Aujourd'hui ouvert jusqu'à 16h30

Retour

Absence des latérales – anodontie

Anodontie : absence congénitale d’une ou plusieurs dents

  • L’anodontie est une absence génétique ou congénitale (héréditaire) d’une ou plusieurs dents temporaires ou permanentes. Les latérales supérieures sont parmi les dents les plus fréquemment absentes congénitalement avec une incidence de 2% de la population.1
  • Contrairement à d’autres dents, comme les prémolaires inférieures qui sont aussi absentes de façon héréditaire avec une incidence similaire, les conséquences esthétiques sont plus importantes pour une dent antérieure comme la latérale et cela influencera le choix du plan de traitement pour combler l’espace laissé « vacant » par l’absence d’une ou deux latérales.
  • Une autre considération non moins significative est le coût de remplacement d’une dent manquante si on choisit de la remplacer plutôt que de fermer l’espace en orthodontie. Différentes options prothétiques permettent de remplacer les latérales (partiel, pont papillon, pont fixe, couronne supportée par un implant dentaire). Le coût de ces prothèses peut varier de plusieurs centaines de dollars pour la plus simple des prothèses partielles amovibles remplaçant les 2 latérales à plus de 4,000 à 5,000$ par dent pour une couronne sur implant (pour chaque latérale).
  • Plusieurs considérations entrent en ligne de compte pour choisir le traitement idéal pour un jeune patient et les parents sont impliqués dans cette décision.

Lorsque des latérales supérieures sont absentes, il y a 3 possibilités de traitement:

  1. ouvrir les espaces et remplacer les dents manquantes par un moyen prothétique,
  2. fermer les espaces en avançant les dents postérieures. Les canines remplaceront les latérales et les prémolaires remplaceront les canines et les dents seront « modifiées » en conséquence.
  3. une combinaison des 2; ouverture d’un côté et fermeture de l’autre.

Les exemples ci-dessous illustrent ces différentes possibilités.

1- Fermeture des espaces et remplacement des latérales par les canines

  • Adolescente de 13 ans n’ayant pas de latérales supérieures permanentes (anodontie).
  • Les canines sont sorties à la place des latérales manquantes et il y a présence d’espaces entre les dents.
  • Les options de traitement consistent soit à garder les canines à la place des latérales et fermer les espaces présents ou ouvrir les espaces et remplacer les latérales après l’orthodontie par des ponts ou des implants (faits par le dentiste généraliste).
  • Plusieurs considérations entrent en ligne de compte pour choisir l’option de traitement et le patient ou la patiente (ou ses parents) sont impliqués dans la décision du choix de traitement.
  • Le dentiste généraliste est consulté pour déterminer la meilleure façon de remplacer les dents.
Les canines supérieures ont été modifiées et raprochées pour fermer les espaces antérieurs et ainsi remplacer les latérales manquantes (flèches). Cette approche évite d'avoir recours à des ponts, implants, etc. pour remplacer les latérales.

Les canines supérieures ont été modifiées et rapprochées pour fermer les espaces antérieurs et ainsi remplacer les latérales manquantes (flèches). Cette approche évite d’avoir recours à des ponts, implants, etc. pour remplacer les latérales.

Si une canine remplace une latérale, sa couronne doit être reformée ou modifiée pour ressembler le plus possible à une latérale

Lorsqu’une canine remplace une latérale, sa couronne doit être reformée ou modifiée pour ressembler le plus possible à cette latérale (tracé en noir) et fonctionner de façon similaire. (Kokich 2005)

2- Ouverture de l’espace des latérales et remplacement prothétique des latérales

  • Adolescente de 15 ans ayant les 2 latérales supérieures manquantes (absence congénitale/anodontie).
  • Après consultation avec le dentiste généraliste, il fût décidé d’ouvrir les espaces des latérales et de les remplacer prothétiquement après le traitement d’orthodontie.
  • Les options prothétiques sont la pose d’un implant dentaire (comme dans le cas ci-dessous), d’un pont (pont papillon ou conventionnel) ou l’utilisation d’une prothèse partielle amovible.
  • Les espaces des latérales sont progressivement ouverts pendant le traitement et, une fois qu’ils sont assez larges, des dents artificielles sont placées sur les « broches » pour améliorer l’esthétique.
  • À la fin de l’orthodontie, des dents sont aussi placées jusqu’à ce que des implants dentaires et couronnes plus esthétiques puissent être faits par le dentiste.
  • Pour voir toutes les étapes de traitement d’un cas similaire et en savoir plus sur l’absence congénitale de dents.

(A) Les deux latérales supérieures sont absentes (anodontie) (flèches). (B) Ouverture des espaces des latérales en orthodontie pour les remplacer éventuellement par des implants. (C) Pendant le traitement, avec dents artificielles ajoutées sur les "broches" pour améliorer l'esthétique. (D) À la fin du traitement, des dents est  ajoutée pour maintenir la largeur de l'espace en attendant la pose des implants et couronnes finales. L'esthétique de ces couronnes sera meilleure que les dents temporaires en place.

Pas seulement les couronnes, les racines aussi!

Lorsque des implants dentaires sont planifiés pour remplacer des latérales (ou toute autre dent), la position des dents adjacentes aux dents manquantes, et particulièrement leurs racines, est très importante pour permettre un placement adéquat de l’implant. Si les racines sont mal inclinées ou alignées, la pose d’implant dentaire peut être impossible. L’orthodontiste travaillera en collaboration avec le dentiste généraliste ou d’autres spécialistes responsables de la pose de l’implant (parodontiste, chirurgien maxillo-facial) afin de positionner les dents de façon optimale pour permettre la pose d’implants.

Pour en savoir plus sur les corrections orthodontiques dans la planification des implants dentaires , les implants dentaires et voir d’autres exemples.

Position inadéquate des racines pour la pose d'implants dentaires

La position trop inclinée des centrales supérieures empêchera la pose d’un implant dentaire pour remplacer les latérales manquantes. (A) Avant le traitement; les flèches bleues indiquent les latérales manquantes. (B) Ces latérales sont remplacées par des dents prothétiques collées aux dents adjacentes. (C) Une radiographie panoramique confirme la mauvaise position des centrales. (D) Vue agrandie de la radiographie et implants ajoutés comme simulation. Les pointillés bleus représentent la position idéale que devraient avoir les centrales. (E) Cette patiente a opté pour une technique de broches linguales pour des raisons esthétiques.

Redressement de racines des dents en orthodontie pour préparer un site pour implants dentaires.

(A) Parallélisme et espace entre les racines inadéquats pendant le traitement d’orthodontie. (B) Après quelques mois, les racines sont parallèles et il y a assez d’espace pour la pose d’implants dentaires dans les espaces édentés.

3- Ouverture d’espace d’un côté et remplacement prothétique de l’autre

  • Le cas de cet homme de 41 ans illustre bien comment une combinaison des 2 approches peut être envisagée. Après discussion avec son dentiste généraliste, le patient a opté pour fermer l’espace de la latérale droite et de faire remplacer celle de gauche par un implant dentaire après le traitement d’orthodontie.
  • La mécanique utilisée visait donc à « avancer » les dents postérieures du côté droit  et ouvrir l’espace gauche en déplaçant l’incisive gauche vers le centre et reculant légèrement les dents postérieures davantage.
  • L’espace gauche doit être suffisant pour permettre la pose d’un implant, ce qui requiert au moins 7-8 mm et les racines des dents adjacentes au futur implant doivent être inclinées adéquatement. Pour en savoir plus sur l’inclinaison des racines dans la planification d’implants dentaires.
  • La canine droite doit être modifiée par meulage et ajout de matériau composite ou facette pour qu’elle ressemble le plus possible à une latérale « normale » et celle du côté opposé.
  • À noter qu’il est souvent plus difficile d’obtenir une « occlusion » idéale lorsqu’une prémolaire remplace une canine et que la canine doit être placée en position de la latérale. Ainsi, dans l’exemple ci-dessous, l’occlusion à la fin du traitement d’orthodontie n’est pas aussi bonne du côté droit (photos C) qu’elle l’est du côté gauche où il n’y a pas eu de substitution de dents. Cependant, un an après l’enlèvement des appareils orthodontiques (broches), les dents se sont ajustées et il y a de meilleurs contacts fonctionnels à droite (photos D).
Corrections orthodontiques pour combler de espaces où des latérales sont absentes (anodontie).
(A) Anodontie des latérales supérieures (flèches)chez un adulte de 41 ans. (B)Fermeture de l’espace droit et ouverture de celui de gauche pendant le traitement. Une dent prothétique supportée par un boitier a été posée sur le fil orthodontique pour des raisons esthétiques. (C) Une fois les corrections orthodontiques terminées, la canine droite est contre la centrale et l’espace gauche est prêt à recevoir un implant dentaire. L’occlusion (engrenage des dents) du côté droit présente plus d’irrégularités que du côté gauche où la canine est en position normale. (D) Un an après la pose de l’implant et de la couronne gauche et une facette de porcelaine sur la canine droite qui remplace la latérale manquante. (E) Sourire avant le traitement et après les restaurations prothétiques. (F) Couronne de porcelaine sur l’implant. (G) La contour de la gencive est bien adaptée à la couronne.

 Autres variations restauratives

Selon les caractéristiques du cas, différentes options restauratrices utilisant facettes, couronnes, implants dentaires, divers sortes de ponts, etc. peuvent être utilisées.

Restauratinos dentaires pour remplacer des latérales manquantes en orthodontie et prosthodontie

(A) Latérale droite courte et étroite, absence congénitale (anodontie) de la latérale gauche. (B) Le contour gingival de la centrale et latérale droite furent modifiés pour être plus harmonieux avec les même dents du côté opposé et la latérale droite fut rebâtie en matériau composite. Un implant dentaire remplace la latérale gauche. (C) Anodontie des 2 latérales chez une jeune femme de 19 ans. (D) Des ponts fixes en porte-à-faux ancrés sur les canines remplacent les latérales.

Quels sont les avantages et désavantages de chaque option?

Chacune des options de traitement décrites précédemment offre des avantages et désavantages et chacune peut s’avérer un succès esthétique et fonctionnel sous certaines conditions. 2, 3

Remplacement prothétique par implant dentaire:

  • Avantages
    • Il n’est pas nécessaire de modifier les dents adjacentes comme dans le cas d’un pont traditionnel ou lorsque la canine doit être reformée pour remplacer la latérale.
    • L’occlusion peut parfois être meilleure en présence de toutes les dents.
    • Une canine placée dans sa position idéale permet une fonction optimale.
  • Désavantages
    • Plus coûteux, la couronne devra être remplacée plusieurs fois au cours de la vie.
    • La pose de l’implant ne peut être fait qu’à la fin de la croissance des mâchoires (délai ± long), ce qui peut être vers 16-17 ans pour les filles et 20-21 ans pour les garçons.
    • Il peut y avoir des échecs et complications avec les implants dentaires.
    • L’implant se comporte comme une dent ankylosée alors s’il y a des changements dans l’occlusion avec les années, la couronne sur l’implant ne changera pas de position tandis que les autres dents peuvent se déplacer, ce qui peut causer un problème esthétique.

Fermeture de l’espace avec la canine

  • Avantages
    • Peut rendre les corrections orthodontiques plus simples s’il y a au départ un manque d’espace important à l’arcade supérieure.
    • L’occlusion peut parfois être meilleure en présence de toutes les dents.
    • Une canine placée dans sa position idéale permet une fonction optimale.
    • Permet de préserver le niveau osseux dans la région de la latérale. Certaines études ont montré que la santé parodontale est meilleure en présence d’une dent naturelle que d’un implant.
  • Désavantages
    • La forme et couleur de la canine peuvent être difficile à harmoniser avec la centrale et peut nécessiter une modification par facette ou ajout de composite.

Étude sur la perception de l’esthétique pour les solutions d’anodontie des latérales.

Une étude de Armbruster (2005) a tenté de déterminer comment les dentistes généralistes, les orthodontistes et autres spécialistes dentaires percevaient l’attrait esthétique relatif  des dents sur des photographies de personnes qui avaient des latérales manquantes ayant été soit remplacées par un pont papillon (pont à ailettes collées sur la surface linguale des dents), un implant dentaire ou une fermeture d’espace avec substitution par la canine. Ces cas étaient comparées à des personnes ne manquant aucune dent et servant de contrôles.

Les orthodontistes préféraient les photos sans aucune dent manquante, suivi par les canines qui remplacent les latérales, les ponts papillons et les implants dentaires.  Plus de dentistes et autres spécialistes choisiraient de remplacer les latérales par des implants pour des raison esthétiques.  Cependant, plusieurs de ces cliniciens ont mentionné qu’il choisiraient de rapprocher les canines pour leur propre enfant.

Pour en savoir plus sur l’absence congénitale de dents et l’anodontie.

Autres situations affectant les latérales supérieures

Les latérales ne sont pas seulement affectées par un taux relativement important d’absence congénitale mais elles présentent aussi des défauts de formations qui les rendent rendent étroites, courtes et difformes. Parfois ces dents peuvent être « reconstruites » pour leur donner une forme et dimension normales mais dans certains cas, elles peuvent être extraites et la dentition est alors traitée comme s’il y avait absence congénitale des dents.

Latérales étroites, coutres et difformes extraites pour être remplacées par les canines.

(A, C; avant le traitement) Cette adolescente de 14 ans présente des latérales étroites et courtes (surtout celle de droite) ainsi que des racines plus courtes que la normale. (B, D; après l’orthodontie) Il fut décidé d’extraire les latérales et d’avancer les canines pour combler les espaces. Les canines furent reformées.


1- Fekonja A (October 2005). « Hypodontia in orthodontically treated children ». European Journal of Orthodontics 27 (5): 457–60

2-Congenitally missing maxillary lateral incisors: Restorative replacements. Kokich et Al. AJODO april 2011 – vol 139 – issue 4

3- Congenitally missing maxillary lateral incisors: Canine substitution, Zachrisson et al., AJODO april 2011 – vol 139 – issue 4

4- The congenitally missing maxillary lateral incisor. Esthetic judgement or treatment options. Part 1 and 2  Armbruster et al. World J Ortho 2005;6:369-75

Laisser un commentaire ou poser une question

Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.