Se connecter

Vous n'avez pas de compte ?

Téléphone : 450 934 7700

Ortholaval

Ortholaval vous souhaite une joyeuse Halloween!

450.934.7700

Aujourd'hui ouvert jusqu'à 16h30

Retour

Malocclusion "Classe 2"

Ce type de malocclusion affecte approximativement 25% de notre population (6-17 ans) et présente plusieurs des caractéristiques suivantes :

  • décalage important entre les dents du haut et celles du bas, surplomb horizontal excessif (overjet);
  • les dents antérieures sont avancées (protrusives) à différents degrés et peuvent recouvrir excessivement celles du bas, parfois complètement (overbite);
  • peut être causé par une mâchoire supérieure trop avancée et/ou une mâchoire inférieure trop courte ou reculée (problème squelettique):
  • ces patients ont souvent un menton qui semble trop reculé (mandibule courte);
  • les dents antérieures du bas peuvent mordre dans la muqueuse du palais et causer une irritation, de la douleur, du déchaussement (perte de gencive);
  • des interférences entre les dents pendant la fonction peuvent causer de l’usure dentaire prématurée;
  • les cas extrêmes peuvent nécessiter une chirurgie aux mâchoires pour rétablir l’équilibre entre les arcades;
  • comme pour la plupart des malocclusions, l’origine de ces problèmes est surtout génétique ou héréditaire;
  • ces malocclusions sont aussi appelées « rétrognathies » en référence à la mâchoire inférieure reculée qui y est souvent associée (rétrognathie mandibulaire).
  • les « classes 2 » sont sous-divisées en 2 catégories:
    • Division 1 : les dents antérieures supérieures sont avancées excessivement par rapport à celles du bas. L’écart peut être de quelques millimètres à plus de 10-15 mm. Le surplomb vertical antérieur peut être normal ou excessif (dents supérieures qui recouvrent celles du bas). Cette malocclusion est souvent associée à une mâchoire inférieure courte ou reculée.
    • Division 2 : les incisives supérieures sont rétro-inclinées ou penchées vers l’intérieur et recouvrent souvent les incisives inférieures de façon excessive (mais pas toujours). Dans certains cas, le surplomb vertical est tel que les incisives inférieures sont complètement recouvertes et ne paraissent plus. Parfois, seulement les centrales supérieures sont basculées vers l’intérieur tandis que les latérales sont inclinées normalement ou légèrement vers l’avant.
Malocclusion dentaire clase 2

Les malocclusions Classe 2 division 1 sont principalement dues à une mâchoire intérieure reculée. Lorsque les incisives supérieures sont aussi avancées, ceci augmente l’écart entre les deux mâchoires. (A) Garçon de 12 ans avec mandibule reculée. (B) la radiographie montre la mandibule reculée et les incisives supérieures avancées.

 

Malocclusion "Classe 2" avec dents supérieures avancées et dents inférieures qui mordent dans le palais

Malocclusion de type Classe 2 (division 1) avec dents supérieures avancées et dents inférieures qui « mordent dans le palais »

 

Malocclusion de type "Classe 2" avec centrales supérieures basculées et recouvrant excessivement celles du bas

Variation d’une « Classe 2 » (division 2) ayant les centrales supérieures basculées vers l’intérieur et recouvrant celles du bas. Les latérales supérieures sont inclinées normalement ou légèrement vers l’avant.

 

Le surplomb vertical excessif (dents supérieures recouvrant complètement celles du bas) affecte la fonction et occasionne de l'usure des dents chez ce patient de 30 ans.

Le surplomb vertical excessif (dents supérieures recouvrant complètement celles du bas) affecte la fonction et occasionne de l’usure des dents chez ce patient de 30 ans (Classe 2 division 2). Des corrections orthodontiques permettront de diminuer le dommage aux dents en assurant une meilleure fonction. Pour en savoir plus sur l’usure dentaire.

  • Les dommages causés par un surplomb excessif (vertical et horizontal) peuvent apparaître tôt.
  • Si cette condition persiste pendant plusieurs années, elle peut mener à la destruction ou perte de tissus qui supportent les dents (os et gencive) ce qui, en retour, peut causer la perte de dents.
  • Les dommages s’accentuent avec les années mais peuvent être présents dès l’adolescence.
  • Observez les cas suivants pour voir l’effet d’un surplomb excessif sur la dentition et ses tissus de support (os et gencive).

(A) Ce patient de 14 ans présente un écart de 13 mm antre les incisives supérieures et inférieures. Les incisives supérieures recouvrent complètement celles du bas. (B) Bouche ouverte : l’arcade inférieure présente une courbe; les incisives inférieures sont allongées (plus hautes) et les dents postérieures sont affaissées (plus basses) (flèches). Le bord des incisives montre déjà des signes d’usure. (C) Les antérieures du bas mordent dans le palais, endommageant la gencive.

 

En présence d'un surplomb antérieur vertical excessif (overbite), les dents inférieures peuvent mordre dans la muqueuse du palais et l'endommager en causant du déchaussement et éventuellement une perte osseues.

En présence d’un surplomb antérieur vertical excessif (overbite), les dents inférieures peuvent mordre dans la muqueuse du palais et l’endommager en causant du déchaussement et éventuellement une perte osseuse. Femme de 45 ans (gauche) et jeune de 11 ans (droite). Les personnes qui ont cette condition pendant plusieurs années peuvent voir les incisives supérieures s’espacer à mesure qu’il y a perte de gencive et d’os du côté du palais.

 

Les malocclusion classes 2 avec un « overjet » important (Classe 2 division 1) sont souvent accompagnées de surplomb vertical excessif. (A) Patient de 11 ans présentant un écart de 11 mm entre les antérieures. (B) une vue en plongée montrant les incisives inférieures qui mordent dans la muqueuse du palais. (C) Trace des incisives inférieures laissée dans la surface du palais.

 

Usure dentaire et de gencive avec malocclusion imporante

Les Classes 2 division 2 peuvent être particulièrement destructrices pour l’avant des incisives inférieures et la gencive qui les recouvre. (A) Bouche fermée. (B) En ouvrant la bouche, on remarque l’usure importante des dents (couronnes et racines) et de la gencive chez cette femme de 37 ans..


Laisser un commentaire ou poser une question

Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.