Se connecter

Vous n'avez pas de compte ?

Téléphone : 450 934 7700

Ortholaval

Ortholaval vous souhaite une joyeuse Halloween!

450.934.7700

Aujourd'hui ouvert jusqu'à 16h30

Retour

Malocclusion "Classe 3"

Ces malocclusions sont moins fréquentes dans la population nord-américaine (2-3% des 6-17 ans) et peuvent présenter les caractéristiques suivantes :

  • décalage entre les mâchoires. Souvent la mâchoire supérieure est plus étroite et reculée;
  • les dents antérieures du haut sont reculées par rapport à celles du bas et mordent vers l’intérieur (relation inversée);
  • peut être causé par une mâchoire supérieure trop reculée et/ou une mâchoire inférieure trop avancée;
  • ces patients ont souvent un menton qui semble fort ou trop avancé;
  • cette façon de mordre peut rendre la mastication plus difficile et occasionner de l’usure prématurée des dents (problème fonctionnel);
  • les cas extrêmes peuvent nécessiter une chirurgie aux mâchoires pour rétablir l’équilibre entre les arcades;
  • l’origine de ces malocclusion est surtout génétique ou héréditaire;
  • cette malocclusion dentaire peut être évidente en bas âge (voir exemples ci-dessous);
  • l’incidence des « Classes 3 » est jusqu’à 10 fois plus commun chez la population asiatique;
  • ces malocclusions sont aussi appelées « prognathies » en référence à la mâchoire inférieure avancée qui y est souvent associée (prognathie mandibulaire);
  • parfois, la cause est une mâchoire supérieure qui est trop reculée (déficience maxillaire, rétrognathie maxillaire)

(A) Homme de 28 ans avec une classe 3 causée par la mâchoire du haut trop reculée. (B) Ceci est confirmé par une radiographie où l »important décalage entre les dents est aussi visible. (C) La dentition présente l’allure typique d’une « classe 3 » avec une occlusion croisée antérieure.

➡ Pour voir ce cas traité.

"Classe 3"  chez un enfant de 10 ans. Ces problèmes apparaissent tôt et persistent avec la croissance.

Malocclusion « Classe 3 » chez un enfant de 10 ans. Ces problèmes apparaissent tôt et persistent avec la croissance.

 

Malocclusion "Classe 3" avec occlusion croisée antérieure et postérieure

Malocclusion « Classe 3 » avec occlusion croisée antérieure et postérieure causant des problèmes fonctionnels et esthétiques (adolescente de 16 ans).

 

Adulte de 42 ans avec une malocclusion "Classe 3".

Adulte de 42 ans avec une malocclusion « Classe 3 ». Certaines dents commencent à démontrer des signes d’usure.

 

Malocclusion dentaire classe 3 avec usure des incisives

Bien que moins « spectaculaire » que d’autres « Classes 3 », cette malocclusion peut être tout aussi dommageable pour la dentition. Les incisives qui mordent en relation de « bout-à-bout » auront plus tendance à s’user avec le temps. La mâchoire supérieure est contractée et plusieurs dents se touchent à peine (tendance à la béance). (Fille de 13 ans)

 


L’exemple suivant illustre bien comment la nature tente de compenser pour un déséquilibre squelettique entre les mâchoires. Cette fille de 20 ans présente une déficience maxillaire transverse (largeur étroite du maxillaire supérieur) et antéro-postérieure (avant-arrière).

  • (A, B et C) Dans une « tentative » de maintenir un contact fonctionnel avec les dents à l’arcade opposée, les incisives inférieures sont basculées vers l’intérieur.
  •  L’étroitesse de l’arcade supérieure (déficience transverse) explique la tendance à l’occlusion croisée postérieure bilatérale (flèches en (B)).
  • La relation « classe 3 » (flèches en A et C) est principalement causée par le recul du maxillaire supérieur (déficience antéro-postérieure).
  • Ce déséquilibre se reflète dans le profil où la lèvre supérieure est légèrement enfoncée. Dans ce cas, la mandibule présente un menton normal ou légèrement avancé.

Les incisives inférieures sont basculées vers l’intérieur pour « compenser » ou camoufler un déséquilibre entre les mâchoires.

Les malocclusions Classe 3 peuvent se manifester tôt et ne se corrigeront pas par elles-mêmes.

Malocclusion dentaire; occlusion croisée classe 3

Garçon de 4 ans avec une déviation fonctionnelle de la mandibule. (A) Bouche ouverte; des signes d’usure sont évidents sur les incisives. (B) En fermant la bouche, les centrales supérieures mordent derrière celles du bas et forcent la mandibule à glisser vers l’avant. (C) En fermeture complète, les incisives inférieures recouvrent celles du haut.  Sans intervention, cette condition persistera en dentition permanente pouvant causer une déformation de la mandibule avec la croissance.

 

Malocclusion dentaire Classe 3 et usure dentaire chez un enfant

(A) Malocclusion Classe 3 chez un jeune patient de 4 ans en dentition temporaire. (B) Les incisives supérieures glissent derrière celles du bas lors de la fermeture de la bouche. Ceci déplace la mandibule vers l’avant et cause de l’usure importante des incisives supérieures. Il est important de corriger cette condition pour éviter que la même situation se répète avec les dents permanentes. (C) Une légère ouverture de la bouche montre l’importante usure des incisives supérieures.

 

Sévère classe 3 squelettique à 5 ans

(A) Ce jeune garçon de 5 ans présente aussi une classe 3 avec composante squelettique assez sévère pour qu’une intervention précoce à l’aide d’un masque de traction Delaire soit envisagée. Le déséquilibre de croissance ne peut qu’empirer avec le temps. (B) La largeur de l’arcade supérieure est adéquate mais c’est le recul de l’arcade qui est problématique et qui doit être corrigé.

Laisser un commentaire ou poser une question

Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.