Se connecter

Vous n'avez pas de compte ?

Téléphone : 450 934 7700

Ortholaval

Ortholaval vous souhaite une joyeuse Halloween!

450.934.7700

Aujourd'hui ouvert jusqu'à 16h30

Retour

Usure dentaire (suite)

Usure dentaire sévère chez une fille de 18 ans.

Jeune femme de 18 ans avec des signes d’usure importants sur les incisives. (A) Malocclusion avec incisives supérieures inclinées vers l’intérieur. (B) L’usure est évidente lorsque la bouche est ouverte et que les dents sont dégagées lors du sourire (C). L’usure des dents a rendu les incisives supérieures plus larges que longues, ce qui n’est pas une bonne proportion esthétique. Ce degré d’usure est anormal et prématuré pour son âge et, à ce rythme de progression, les dents seront sévèrement endommagées dans 30-40 ou 60 ans!

 

(A) Malocclusion avec surplomb antérieur vertical important; les incisives supérieures recouvrent complètement celles du bas. (B) La bouche ouverte montre l'usure importante des incisives inférieure. (D) Cette usure se produit lorsque la mâchoire inférieure est avancée pour permettre aux incisives de fonctionner ensemble.(Adulte- 53 ans)

(A) Malocclusion avec surplomb antérieur vertical important; les incisives supérieures recouvrent complètement celles du bas. (B) La bouche ouverte montre l’usure importante des incisives inférieures. (D) Cette usure se produit lorsque la mâchoire inférieure est avancée pour permettre aux incisives de fonctionner ensemble.(Adulte- 53 ans)

 

Garçon de 12 ans présentant une usure importante des dents temporaires restantes (cercles). Les zones plus foncées au centre des dents usées sont de la dentine; l’émail (la couche la plus dure des dents) est complètement usée et la destruction  atteint maintenant la dentine sous l’émail. Les dents permanentes au centre, sorties plus récemment, ne sont pas affectées encore par l’usure.

 

(A) Usure sévère des dents antérieures inférieures chez une femme de 60 ans. L’émail est complètement usé et on voit la dentine plus foncée sur le bout des dents. (B) Les dents supérieures sont des couronnes de porcelaine. Il est plus normal de voir une telle usure chez une personne âgée que chez un adolescent. Dans cet exemple aussi la dentine est visible au centre des dents usées.

 

(A) Importante malocclusion avec surplomb vertical excessif. (B) L’usure dentaire excessive est évidente à l’ouverture de la bouche. Les incisives supérieures et inférieures sont très usées et le bord incisif se fracture. (C) Détail de l’usure des incisives; l’émail est complètement usé et on peut voir la dentine plus foncée au centre de la dent! À ce rythme d’usure, cette femme de 45 ans ne pourra garder ses dents intactes encore bien des décennies…

 

Occlusion croisée antérieure avec plusieurs interférences fonctionnelles causant de l’usure dentaire (femme de 41 ans)

 

Sévère malocclusion dentaire (Classe 2). Les incisives supérieures recouvrent celles du bas et plusieurs interférences causent une usure excessive des dents pendant la fonction. Les bords incisifs des dents s’effritent et se fracturent progressivement. La face interne des centrales supérieures est sévèrement usée. Un tel patron d’usure prématurée est anormal chez cet homme de 34 ans.

 

(A) Cet homme de 66 ans a une malocclusion qui favorise l’usure de ses dents. (C) Certaines incisives supérieures sont très usées et l’émail est rendu très mince. (D) L’émail et la dentine sont usés à un point tel que le centre momifié de la dent est visible. Ces dents usées ne sont habituellement pas sensibles car ce processus prend plusieurs années et le nerf à l’intérieur de la dent peut s’adapter en se « rétractant ».

 

Malgré une importante malocclusion, cette femme de 44 ans présente une usure modérée des incisives (cercles) qui sont les principales dents en fonction à l’avant de la bouche. Par contre, les prémolaires qui ne se touchent pas (flèches) sont très peu sollicitées et ont des pointes très peu usées.

Usure dentaire et malocclusion dentaire chez un adulte.

Usure dentaire des dents antérieures chez un homme de 49 ans. (A) L’occlusion lorsque la bouche est fermée; les incisives mordent en relation « bout-a-bout » ce qui favorise l’usure. (B) L’ouverture de la bouche montre que l’usure des incisives est complémentaire entre celles su haut et du bas.

Usure dentaire et malocclusion dentaire avant le traitement d'orthodontie.

Femme de 46 ans avec une malocclusion classe 2 div. 2. (C) Le surplomb antérieur vertical est excessif empêchant la mâchoire d’avoir une grande amplitude de mouvements (D) À l’ouverture, on remarque plusieurs micro-fractures de l’émail qui commencent à affecter les dents.

Usure dentaire et malocclusion chez un adolescent

(A) Ce garçon de 13 ans mord dans une relation « bout-a-bout » à l’avant. Bien que l’usure ne soit pas encore excessive, cela n’augure pas bien pour les années à venir s’il continue à fonctionner ainsi. (B) La bouche ouverte montre que les bouts des incisives commencent déjà à s’effriter après quelques années de fonction avec les dents permanentes.

 

Usure dentaire et malocclusion

Femme de 22 ans qui, bien qu’elle ne présente pas encore d’usure sévère, a une fonction qui causera éventuellement de l’usure. (A et B) Lors de l’avancement de la mandibule, seulement deux incisives se touchent. (C) En glissant de côté, les canines ne se touchent pas et les incisives sont toujours en contact, ce qui les usera prématurément éventuellement.

 

Malocclusion dentaire Classe 3 et usure dentaire chez un enfant

(A) Les « Classes 3 » sont plus propices à l’usure dentaire et se manifestent très tôt. Ce jeune garçon de 4 ans a une usure sévère en dentition temporaire. (B) Les incisives supérieures glissent derrière celles du bas lors de la fermeture de la bouche. Ceci déplace la mandibule vers l’avant et cause de l’usure importante des incisives supérieures. Il est important de corriger cette condition pour éviter que la même situation se répète avec les dents permanentes. (C) Une légère ouverture de la bouche montre l’importante usure des incisives supérieures.

Usure « mécanique » et abrasion

Brossage dentaire agressif causant de l'usure dentaire

Cet homme de 46 ans avait une technique de brossage « agressive » qui a sévèrement usé les racines des dents. Les zones foncées sur les racines  sont de la dentine. On y voit même la pulpe au centre des racines (encore plus foncée) tellement l’usure est prononcée. Cette destruction est progressive de sorte que la pulpe (contenant le nerf de la dent) se « momifie » progressivement et les dents deviennent insensibles.

Le bruxisme et le grincement de dents contribuent à l’usure dentaire

  • Cette habitude para-fonctionnelle de serrement ou grincement de dents peut accélérer le phénomène d’usure dentaire, surtout s’il y a présence d’une malocclusion importante.
  • Pour en savoir plus sur le bruxisme et le grincement de dents, consultez la section à ce sujet.
  • Voici quelques exemples d’usure chez des bruxeurs :
Bruxisme et usure dentaire, malocclusion
Usure dentaire dents postérieures bruxisme malocclusion

(A) Ce jeune homme de 24 ans a une sévère béance antérieure. Seulement quelques dents postérieures se touchent pendant la fonction (B). Il y a des signes d’usure prononcée sur la surface des molaires (cercle). Si cette personne développe une habitude de bruxisme ou grincement de dents, les dommages aux dents s’accentueront rapidement.

 

Usure dentaire er bruxisme

(A et B) Femme de 23 ans;  seulement les dents postérieures se touchent lorsqu’elle ferme la bouche. (C et D) Elle grince des dents la nuit et présente déjà une usure anormale de ses molaires.

 

malocclusion dentaire et usure psterieure dentaire

(A) Fille de 14 ans avec une importante béance; seulement les molaires sont en contact (cercle). (B et C) Les molaires étant les seules dents qui se touchent pendant la fonction, leur surface démontre déjà d’importants signes d’usure. Il est fort probable que ces dents s’usent davantage au cours des prochaines décennies.


Ces dents irrégulières ne sont pas usées!

  • Lors de leur éruption, il est  normal que le bord des incisives démontre une bordure irrégulière.
  • Ceci n’est pas un signe d’usure mais une composante anatomique normale due au fait que ces dents sont formées par trois bourgeons côte à côte qui composent la couronne de la dent.
  • Cette « dentelle » peut varier d’une personne à l’autre; elle est parfois très prononcée ou parfois presqu’inexistante.
  • Si les dents sont en occlusion normale la fonction  usera  cette dentelle avec le temps.
  • Si les dents n’ont pas une fonction normale (contacts entre les dents pendants les mouvements de mâchoire), cette « dentelle » peut persister indéfiniment.

Dentitions présentant des incisives avec de la « dentelle » sur le bout des dents. Ces dents ne s’usent pas car elles ne se touchent pas en fonction. Ces patients sont âgés entre 9 et 13 ans. Normalement, ces irrégularités disparaîtront à mesure que le bord des dents s’use et devient plus uniforme.

La dentelle sur le bord incisif des incisives peut s’user pendant la fonction comme le démontre l’exemple suivant.

En présence d’une malocclusion, à long terme cette usure peut devenir excessive si la fonction est anormale.

Ce jeune de 13 ans a encore de la « dentelle » sur ses incisives SAUF sur celles qui se « frottent » et s’usent en pendant la fonction. (A) Malocclusion (bouche fermée). (B) Bouche ouverte, la dentelle est plus évidente sur les centrales. (C) En fonction, lorsque la mandibule se déplace vers la droite, on comprend pourquoi les latérales de ce côté n’ont plus leur bord incisif irrégulier (dentelle); elles s’usent car ce sont elles qui guident la mandibule (cercle) plutôt que les canines qui doivent jouer ce rôle. (D) Une vue rapprochée met en évidence la différence entre les dents usées et non usées. (E) Afin d’uniformiser l’esthétique des dents et de planifier leur position finale lors des corrections orthodontiques, il est fréquent de « polir » le rebord des dents pour enlever cette dentelle.

 

Dentelle dentaire, irrégularités du bord incisif et polissage de la dent.

(A) Dentition avant un traitement d’orthodontie. (B) Présence d’irrégularités ou dentelle sur le bord incisif de 3 incisives supérieures. (C) Avant la pose des appareils orthodontiques cette dentelle fut enlevée par un léger polissage pour permettre de mieux placer les dents pendant le traitement. Cet ajustement est parfois fait pendant le traitement ou la fin.

L’usure et le changement de couleur des dents : un phénomène normal

Des changements normaux affecteront les dents avec la maturation de la dentition et le vieillissement. La forme, le volume et la couleur des dents changeront progressivement avec les années.

Une certaine usure et un changement de teinte des dents sont normaux avec les années. (ill. Dr C. Raygot)

L’usure des dents dépend de quatre phénomènes principaux :
L’attrition

  • Ceci est l’usure résultant du frottement des dents ensemble pendant la fonction normale ou lors d’habitudes pathologiques comme le grincement des dents.
  • Ce mécanisme appelé « bruxisme » est un réflexe involontaire qui se déclenche par épisodes et peut se produire le jour ou la nuit.
  • Les effets de l’usure par attrition peuvent être plus important chez une dentition ayant une malocclusion.
  • Les dents les plus affectées par l’attrition sont les dents antérieures (incisives et canines).
  • Chez les bruxeurs sévères, les dents postérieures peuvent aussi être affectées à différent degrés.

L’érosion

  • Ceci est une perte de substance minérale de l’émail et de la dentine causée par un processus chimique. C,est en fait une sorte d’usure chimique de la dent.
  • Certains produits acides appliqués sur les dents de façon chronique peuvent littéralement dissoudre l’émail des dents et causer un patron d’usure très particulier. Ce type de « dissolution » des dents affecte habituellement la surface linguale (ou interne) des dents.
  • La cause principale est l’alimentation; l’acide des aliments et boissons déminéralisent la dent.
  • Tout aliment avec forte acidité consommé de façon importante peut être une source d’érosion : sauces vinaigrées, jus de fruits, citrus, boissons gazeuses, etc.
  • Les personnes boulimiques ou anorexiques qui régurgitent fréquemment peuvent aussi causer un tel dommage aux dents.
Érosion chimique des dents et boissons gazeuses

Érosion de la surface linguale des dents chez un jeune homme de 24 ans qui consommait des boissons gazeuses en grande quantité pendant l’adolescence.

 

L’abrasion

  • C’est le résultat d’une usure mécanique causée par le frottement d’une substance autre que les dents.
  • L’exemple classique est un brossage agressif avec un dentifrice abrasif et/ou une brosse à poils rigides.

L’abfraction

  • Moins fréquent que les autres, ce phénomène cause une perte d’émail au collet des dents près des gencives du côté des lèvres.
  • Elle est causée indirectement par des habitudes de bruxisme et serrement intense des mâchoires (« clenching ») qui contribuent à « dissoudre » les cristaux d’émail.
  • Un environnement acide, comme celui que procure la plaque dentaire, peut accentuer ce problème.

Les changements de couleur des dents.
L’émail est la couche minérale protectrice de la dent. Lorsque le bord incisif s’use au delà de ± 2.5 mm, la couche de dentine sous l’émail devient exposée.
La dentine est une structure plus poreuse qui permet la diffusion de substances à travers de petits canaux qui la traversent (tubulis).La dentine est naturellement plus jaune que l’émail mais, à mesure qu’elle devient exposée, des colorants et pigments présents dans la cavité buccale peuvent y pénétrer et affecter la coloration des dents. Ce phénomène est progressif et est plus marqué après l’âge de 40 ans. Avec le temps, une nouvelle dentine comble les tubulis et la dent devient plus foncée.

L’émail devient aussi plus transparent avec le temps ce qui permet à la dentine qui est en profondeur de laisser paraître sa teinte plus jaunâtre.
Le résultat des processus de pénétration des colorants, de l’assombrissement de la dentine et de l’augmentation de la transparence de l’émail contribuent à la diminution de la luminosité et les changements de teintes avec les années.

Usure normale avec l’âge

Usure dentaire dans une dentition d'un homme de 83 ans

Bien que l’usure de cette dentition soit assez avancée, cet homme a tout de même l’âge respectable de 83 ans. Il a perdu des dents postérieurs qui ont changé son occlusion ce qui a probablement contribué à une usure plus importante que si toutes les dents étaient présentes. À noter aussi le changement de couleur des dents.

➡ Pour en savoir plus sur l’usure dentaire et les malocclusions (page précédente).

.

 

 

 

Laisser un commentaire ou poser une question

Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.